Construire une véranda comme limite séparative

Une véranda est généralement construite pour agrandir une habitation tout en créant un espace lumineux, spacieux et chaleureux. Pourtant, elle peut aussi s’utiliser comme une limite séparative. De ce fait, sa construction se doit de respecter des règles et des démarches administratives. Lesquels ?

Une limite séparative : c’est quoi ?

Une limite séparative désigne une frontière qui constitue généralement l’ensemble des limites parcellaires d’une propriété. Son utilité se repose sur la délimitation des contours d’une propriété que ce soit des propriétés privées voisines ou encore celles du domaine public. Il faut savoir que cette limite se matérialise dans la plupart des cas par une clôture ou par des bornes repères. Toutefois, on peut aussi utiliser une véranda.
Par ailleurs, on doit noter qu’il existe des règles qui déterminent les distances à respecter entre les constructions voisines et les limites séparatives. Elles se trouvent dans le plan d’occupation du sol ou POS ou encore dans le plan local d’urbanisme ou PLU. Sa distance varie du type d’immeubles, leur hauteur, leur affection, mais aussi leurs types de façades.

Focus sur la distance à respecter face au voisinage

Même si votre véranda vous servira de limite séparative, sachez que celle-ci ne doit pas avoir une vue direct sur la maison de votre voisin ou encore venir empiéter sur leur terrain. Votre construction doit respecter au moins une distance d’au moins 1,90 m de la maison de votre voisin, surtout s’il s’agit d’une véranda contigüe avec une vue droite sur la maison du voisinage. Par ailleurs, cette distance peut être de 60 cm si la vue n’est pas droite, c’est-à-dire avec une vue oblique où vous serez obligé de tourner la tête pour voir.
Ces distances sont à considérer de près, car si elles sont non conformes, on peut vous considérer comme un « hors la loi ». Pour connaitre cette distance à respecter, mais aussi pour accomplir toutes les démarches, vous devez faire appel à un vérandier qualifié. Ce dernier assure d’ailleurs un suivi personnalisé. Vous pouvez faire une demande de devis véranda rapide pour avoir un aperçu en ce qui concerne le prix de la construction.

Qu’en est-il des autorisations ?

En construisant votre véranda, il se peut que vous ayez besoin d’une autorisation issue de la mairie. Si vous souhaitez, par exemple, mettre en place une véranda entre 2 m² et 20 m², il est impératif de déposer ou envoyer par courrier une lettre recommandée une déclaration. Avec celle-ci, vous pouvez obtenir un accord. La mairie prend jusqu’à un mois pour vérifier la conformité du projet avec les règles d’urbanisme et les distances de construction qui s’appliquent dans la commune.
Toutefois, si vous envisagez de construire une véranda dépassant 20 m², vous devez obligatoirement demander un permis de construire à la mairie. On doit compter à peu près deux mois pour l’obtenir. Par ailleurs, si votre demeure se situe près d’un monument historique, le traitement de votre dossier peut prendre jusqu’à trois mois. Effectivement, dans ces cas-là, l’accord d’un architecte en bâtiment est requis pour assurer son adaptation à l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *