équipements sur chantiers

Pour constituer les équipements sur chantiers : les règlements à noter

Si vous devez embaucher des ouvriers pour exécuter vos travaux de construction, sachez qu’il existe une liste d’équipements à fournir ainsi que des règlements à respecter. Parler d’équipement sur les chantiers fait référence aux dispositifs minimum requis pour assurer la protection des ouvriers. Quels sont alors les règlements à noter pour répondre à ces exigences, afin de garantir ces normes de sécurité ? Ils concernent notamment la liste des équipements indispensables pour chaque ouvrier, mieux connue sous le sigle EPI ou Équipement de Protection Individuelle. Il s’agit également de prendre connaissance des principes généraux de prévention qui sont mis en place, afin de prévenir les risques de dangers potentiels.

Équipement chantiers : les principes généraux de prévention

En partant du principe qu’il y a effectivement des risques potentiels d’accidents sur les chantiers, dès règlements sont alors à prendre sérieusement en compte, afin de protéger les travailleurs. En faisant référence au code du travail, d’après l’article L230-2, il est de votre devoir en tant qu’employeur de veiller à la protection de vos employés en assurant notamment leur sécurité.

Par conséquent, compte tenu des risques professionnels pouvant survenir dans le cadre de la réalisation des travaux sur les chantiers de construction, des mesures de précaution s’imposent. Le code de travail souligne particulièrement vos devoirs et vos obligations en matière de protection individuelle. La loi du 31/12/91 portant référence N°91-1414 souligne ainsi les dispositions techniques concernant les EPI. L’article R.233-83-3 du code de travail est très explicite concernant les vêtements de protections qui constituent ces EPI. Ils sont principalement destinés à assurer la protection de vos employés, face aux éventuels dangers susceptibles de porter atteinte à leur intégrité physique dans l’exercice de leur fonction.

Il existe en effet de nombres types de dangers auxquels vos ouvriers sont constamment exposés, tels que les risques biologiques, chimiques ou encore mécaniques ou électriques. Concernant les chantiers, ce qui constitue les principaux accidents auxquels ils sont vulnérables de construction, sont les bruits, les risques de chute en hauteur ou encore les projections de débris.

Les équipements indispensables pour travailler sur chantier

Il existe en effet une liste des équipements indispensables à fournir pour la protection de vos ouvriers, afin de les mettre à l’abri de tout risque d’accident dans la réalisation des travaux sur chantier.

Il s’agit notamment de casque qui doit être en conformité selon les normes AFNOR NF EN 397 avec une certification CE. Des chaussures de sécurité pour protéger ses pieds des chocs, mais aussi des agents agressifs telles que les produits chimiques ou le feu, il en est de même pour la protection de ses mains les gants. Les gilets de visualisations sont obligatoires et doivent répondre aussi aux normes européennes, comme c’est le cas également des lunettes ainsi que des masques. Il ne faut pas oublier notamment les protections auditives, car le règlement remet sous votre responsabilité le fait que vos ouvriers soient exposés aux bruits sur les chantiers. Et le dernier et non des moindres parmi les EPI, les vêtements de protection qui doivent comme tous les autres équipements répondre aux normes européennes avec la mention CE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *